Monitoring et réseaux sociaux

19juin/090

Pingwy sur Twitter cette semaine

Remplis sous: Actus Aucun commentaire
Testez gratuitement la performance de votre site web :
19juin/090

Condamnation à une amende de 1,9 millions de dollars pour 24 chansons téléchargées illégalement

5cbdfd0dfa22a3fca7266376887f549b-2S'il fallait faire un exemple outre-atlantique pour dissuader les internautes de télécharger illégalement de la musique, c'est chose faite. Jamie Thomas-Rasset, une américaine de 32 ans, vient d'écoper d'une très lourde condamnation pour les deux douzaines de chansons qu'elle a téléchargé illégalement.

80 000 $ par chanson, la note est plus que salée pour cette mère de quatre enfants, qui se dit choquée du décalage entre le montant de sa condamnation et le prix de vente total des chansons (24 $).

Mme Thomas-Rasset a prévu de faire appel de sa condamnation, et il sera intéressant de voir vers quelle juriprudence l'état du Minnesotta va se diriger. Et si nous verrons, dans un proche avenir, de pareilles affaires éclorent en France.

Remplis sous: Actus Aucun commentaire
Testez gratuitement la performance de votre site web :
18juin/090

Google accepte d’effacer des images originales de Street View

google-street-viewAprès les déboires sur service au Japon, en raison de photos prises trop en hauteur, c'est au tour de l'Allemagne d'exiger de Google Streetview un meilleur respect de la vie privée.

Jusqu'ici, le plus souvent automatiquement et parfois à la demande des intéressés, les plaques d'immatriculations, visages et autres signes permettant d'identifier des individus, étaient floutés. Cependant, les images brutes, non diffusée par Google, ne l'étaient pas.

Désormais, ces images brutes ne seront plus susceptibles d'être communiquées à des tiers en Allemagne, puisque Google s'est engagé à les supprimer - à la demande des personnes intéressées.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
17juin/090

Tweetdeck débarque sur l’iPhone et se met à jour sur nos ordinateurs

iphone_frontLa version du firmware 3.0 de l'iPhone étant disponible au téléchargement dès aujourd'hui en France (l'iPhone 3 sera disponible en fin de semaine ), tout un tas d'applications dédiées au téléphone d'Apple devraient en profiter pour faire leur entrée dans la téléphonie mobile.

C'est notamment le cas de TweetDeck, actuel leader des clients Twitter sur PC et Mac. A cette occasion, la version bureau de Tweetdeck s'offre une panoplie de nouveautés.

Tout d'abord, le logiciel se synchronisera lorsque l'utilisateur disposera des deux versions, mobile et bureautique. Ensuite, Tweetdeck gérera de multiples comptes simultanément. A la manière de l'interface de bit.ly, qui permet de tweeter sur le compte Twitter de son choix - moyennant deux clics - Tweetdeck propose enfin cette fonctionnalité ô combien indispensable. Quoi de plus pénible que de devoir se déconnecter d'une session Twitter, puis saisir un nouvel identifiant pour poster un même tweet ?

Autre avancée importante : le nombre de colonnes n'est plus limité. Voici la liste des autres nouveautés :

  • Blocage et signalement des spams (directement à Twitter)
  • Réponse à tous les utilisateurs d'un même tweet (quelques clics économisés)
  • Une colonne d'utilisateurs recommandés par Tweetdeck (les places vont valoir de l'or)
  • Un indicateur de ce qui buzz dans les colonnes (un Twitscoop personnalisé en quelques sortes)
  • La lecture des vidéos postées sur Qik et 12seconds
  • L'affichage intégré des photos postées sur Yfrog (en plus de Twitpic)
Testez gratuitement la performance de votre site web :
16juin/090

Opera Unite : un serveur dans le navigateur

Ce n'est pas la révolution annoncée, mais la firme norvégienne Opera, vient de montrer qu'il faudrait, désormais, compter son navigateur éponyme parmi les ténors du secteur. Opera 10, bien qu'encore en version beta, s'est doté aujourd'hui de Unite, un module de stockage en ligne, de partage et de travail collaboratif très séduisant... complété par un serveur web.

Premier module, File Sharing, permet de sélectionner un dossier sur son disque dur et d'en rendre l'accès public ou privé. Opera génère une URL qu'il suffit de communiquer à ses proches pour leur permettre d'accéder à vos fichiers, et ce depuis n'importe quel navigateur.

Les modules Photo Sharing et Media Player fonctionnent de la même manière, à cette différence que le service de partage musical n'autorise que le streaming des fichiers. Gros morceau, le module Web Server, permet notament de mettre en ligne un site web hébergé sur votre disque dur.

Enfin, les modules The Lounge et Fridge sont dédiés au travail collaboratif. The Lounge est un salon de conversations instantanées et Fridge, comme son nom l'indique, un frigo faisant office de bloc-notes, sur lequel collaborateurs et amis peuvent déposer des messages.

Opera est donc de plus en plus séduisant, mais il lui manque toujours une compatibilité avec les plugins de Firefox.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
16juin/090

Twitter retarde sa maintenance pour couvrir l’actualité en Iran

#iranelectionQui peut encore douter du caractère incontournable de Twitter aujourd'hui ? Hier encore, je m'étonnais de voir Volkswagen diffuser des publicités pour vanter les mérites de sa dernière Golf GTI, en proposant à l'internaute de lui recommander la meilleure voiture de sa gamme, en fonction du contenu de ses tweets (la pub ayant disparu de theonion.com, je posterai le lien dès qu'elle refait surface). L'art et la manière - peu ordinaires -  de se servir d'une autre marque pour promouvoir ses produits.

Bien plus épatant, on apprend ce matin que Twitter renonce à la maintenance de ses serveurs aujourd'hui, de manière à permettre aux iraniens qui contestent les résultats de la récente élection du président sortant - ainsi qu'aux internautes en général - de s'exprimer.

Il faut dire que depuis quelques jours, le hashtag #iranelection est utilisé pour baliser un nombre impressionnant de tweets, souvent accompagnés de photographies de manifestions. Le 13 juin, lendemain de l'élection, 390 tweets contenant le hashtag étaient publiés. Le 14, 7404, le 15 14291 et aujourd'hui, à l'heure où je rédige, 27418 (!) tweets ont déjà été publiés. Et c'est sans compter sur d'autres hashtags comme #iran ou #tehran, qui comptent également quelques milliers de tweets.

Alors que l'on soupçonne Téhéran de bloquer l'accès à Internet (à Facebook notamment) et de brouiller les communications satellites de certains networks, Twitter fait de la résistance. Il est vrai qu'une connexion à Internet n'est pas obligatoire, et pour tweeter, et pour lire des tweets. Un téléphone suffit.

Devant de telles nouvelles, on se demande si Twitter ne finira pas être déclaré d'intérêt public.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
15juin/090

Opera promet de réinventer le web… dès demain

opera-revolutionEn version beta depuis le début du mois, le navigateur Opera 10 va t'il débarquer demain en version finale et, comme le promet Opera, révolutionner le web ?

Sans doute pas, dans la mesure où le cycle de développement d'Opera est certainement loin d'être achevé. Problèmes de javascript avec Google Docs ou avec Facebook, le navigateur ne sera pas finalisé en une nuit.

Au regard de cette énigmatique page mise en ligne depuis la fin de la semaine dernière, il est probable qu'Opera soit sur le point de se lancer dans le Cloup Computing. L'éditeur norvégien va t'il offrir quelques gigaoctets d'espace disque à ses utilisateurs ? Ou ira t'il vraiment plus loin ?

Réponse demain.

Remplis sous: Uptime Aucun commentaire
Testez gratuitement la performance de votre site web :
12juin/092

Hadopi, Loppsi 2 : l’état a t’il vraiment les moyens de mettre des mouchards dans nos ordinateurs ?

imgpoint20070622_7951291_2Le Conseil constitutionnel a donc tranché : le principe d'une sanction des internautes par une autorité administrative ne saurait être légal. C'est à la justice et à elle seule que reviendra de sanctionner les internautes coupables de téléchargement illégal. Voire ainsi de prononcer la suspension de leur abonnement.

Conséquence, l'autorité admnistrative devra apporter la preuve des téléchargements et de leur illégalité, à des magistrats pas nécessairement formés - ni équipés - pour apprécier la validité de ces éléments. Cela implique une saisie systématique du disque dur chez l'internaute et le recours obligatoire à des experts pour les tribunaux. Bref, une belle et très onéreuse pagaille, prompte à asphyxier un système justiciare déjà exangue.

Dans ces conditions, le citoyen lambda aura nécessairement bien moins peur de cette loi Hadopi et continuera de télécharger illégalement. Or la peur était certainement le principal ressort de cette loi.

Pour autant, la loi Hadopi n'est peut être pas tout à fait morte. Reste en effet la "simplification des procédures de contrôle par les services de l'Etat des logiciels intégrant des mesures techniques permettant le contrôle à distance de fonctionnalités ou l'accès à des données personnelles", mesure qui sera certainement clarifiée avec la loi sur la sécurité intérieure, Loppsi 2. En clair, il s'agit de la possibilité d'installer librement des mouchards sur les ordinateurs des internautes français.

Là encore, la mise en application à grande échelle d'une pareille mesure va se heurter des problèmes techniques. Un logiciel espion, fut-il créé par un service spécialisé de l'Etat, s'apparente nécessairement à celui créé par un hacker. L'Etat va donc devoir s'escrimer à mettre au point des chevaux de Troie - les mêmes qui pulullent sur le web - qui devront (tenter de) déjouer les mécanismes de détection et d'éradication des logiciels anti-virus. Et là, ce n'est pas gagné d'avance.

Comme le craignent certains experts en terrorisme, faire de la surveillance systémique va inciter tous les internautes à recourir à un système de cryptage du moindre octet de données. Et dans ces conditions, il ne sera vite plus possible de surveiller quoique ce soit. La belle affaire.

Remplis sous: Uptime 2 Commentaires
Testez gratuitement la performance de votre site web :
12juin/090

Pingwy sur Twitter cette semaine

Remplis sous: Actus Aucun commentaire
Testez gratuitement la performance de votre site web :
11juin/091

WordPress 2.8 : plus intuitif et bien plus rapide

La nouvelle cuvée WordPress vient de débarquer. Pas de révolution pour le plus célèbre des moteurs de blog, mais tout un tas d'améliorations qui vont améliorer le quotidien de ses utilisateurs.

Tout d'abord, c'est l'ergonomie de la console d'administration qui bénéficie de multiples améliorations, notamment en ce qui concerne l'agencement des différentes zones et menus. L'administrateur peut se concocter une interface aux petits oignons, en déplaçant les différents blocs à sa guise et en déterminant le nombre de colonnes, par exemple.

Encore mieux, la gestion des widgets dans les colonnes latérales du blog gagne en fluidité. Jusqu'ici, il fallait sélectionner puis afficher la colonne de son choix (lorsque son blog en contenait plusieurs), afin d'y glisser déposer des widgets. Désormais, toutes les colonnes sont affichées par défaut, ce qui est nettement plus pratique. De plus, on peut déplacer des widgets d'une colonne à une autre.

Plus ergonomique également, la page de gestion des extensions : le nouveau WordPress facilite encore plus leur installation et leur activation. Idem pour la gestion des thèmes, puisque leur recherche et leur installation se fait désormais directement depuis l'interface de WordPress.

Enfin, WordPress 2.8 gagne nettement en rapidité de fonctionnement. Rien que pour cela, la mise à jour s'impose.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
Page 12 sur 39« Premère...1011121314...2030...Dernière »