Monitoring et réseaux sociaux

29juin/093

Twitter hacké via Twitpic annonce le décès de Britney Spears

twitter-britney-spearsGrand n'importe quoi en ce moment sur le web et sur Twitter en particulier. Dans le sillage de l'annonce du décès de Michael Jackson, plusieurs célébrités ont été données également pour mortes.

A commencer par l'acteur Jeff Goldblum, qu'un journal néo-zélandais prétendait tombé d'une falaise pendant un tournage. L'information reprise sur Twitter s'est rapidement répandue, nécessitant un démenti de l'avocat de l'intéressé.

Ce week-end, ce fut au tour de Britney Spears de rendre l'âme. A cette différence que l'annonce est venue de son propre Twitter... La chanteuse américaine - bien vivante - a donc vu son compte Twitter une nouvelle fois piraté. Mais cette fois, la faille ne viendrait pas de Twitter, mais de Twitpic.

En effet, le tweet annonçant le décès de la chanteuse est venu du service de partage de photographie, lequel permet, outre l'hébergement gratuit d'images, de tweeter en utilisant les identifiant et mot de passe Twitter.

Cet incident met en évidence la très forte exposition au piratage de Twitter. Celle-ci tient à la structure même de la twittosphère. Car il ne faut pas perdre de vue que Twitter ne serait pas ce qu'il est - et devient - sans sa myriade de services satellites (hébergement de photos, de vidéos, raccourcisseurs d'URLs, moteurs de recherche, clients, convertisseur de flux rss, etc.), qui pour la très grande majorité d'entre eux, disposent des identifiants Twitter de leurs abonnés.

Si un seul de ces services vient à être piraté, l'accès au compte Twitter n'est donc plus sécurisé. Sans jouer à se faire peur, changer son mot de passe Twitter régulièrement et ne pas essayer systématiquement le premier service venu, sont deux précautions primordiales.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
25juin/090

Facebook : avalanche de cybersquatting dès dimanche ?

facebookAprès avoir offert la possibilité à ses utilisateurs inscrits avant le 31 mai 2009 de personnaliser leur URL (www.facebook.com/tristan.jacquel par exemple), Facebook s'apprête à laisser ses plus récents membres faire de même.

Cette limitation temporaire avait pour but de limiter l'action des cybersquatteur avertis tardivement de l'opération vanity URLs. Et ainsi de permettre aux grandes marques présentes sur Facebook - et dont les pages comptent plus de 1000 membres - de choisir paisiblement leur URL personnalisée.

Dès dimanche 28 juin, les membres inscrits après le 1er juin vont pouvoir choisir leur vanity URL. Mais ce n'est pas tout : les pages comptant moins de 1000 fans pourront désormais avoir leur vanity URL dimanche. Typiquement l'audience de la page d'une petite entreprise.

Depuis 15 jours, près de 6 millions de vanity URLs ont été enregistrées, soit 3% du nombre d'utilisateurs total de Facebook. En ce qui concerne les pages crées par ces utilisateurs - notamment celles de marques qui comptent plus de 1000 fans - ce sont environ 7000 URLs personnalisées qui ont été choisies.

3% de vanity URLs, c'est très peu! Très clairement, ce service offert par Facebook l'est en réponse à une demande confidentielle. Celles des entreprises qui souhaitent améliorer leur visibilité sur le web et leur référencement.

Selon insidefacebook.com, peu de cas de cybersquatting seraient à déplorer. Mais que va t'il se passer dimanche et dans les semaines qui vont suivre ? Ne va t'on pas assister à une avalanche d'enregistrements de vanity URLs ? Car techniquement, si cybersquatting il doit y avoir sur Facebook, c'est véritablement ce dimanche qu'il peut débuter...

Testez gratuitement la performance de votre site web :
17juin/090

Tweetdeck débarque sur l’iPhone et se met à jour sur nos ordinateurs

iphone_frontLa version du firmware 3.0 de l'iPhone étant disponible au téléchargement dès aujourd'hui en France (l'iPhone 3 sera disponible en fin de semaine ), tout un tas d'applications dédiées au téléphone d'Apple devraient en profiter pour faire leur entrée dans la téléphonie mobile.

C'est notamment le cas de TweetDeck, actuel leader des clients Twitter sur PC et Mac. A cette occasion, la version bureau de Tweetdeck s'offre une panoplie de nouveautés.

Tout d'abord, le logiciel se synchronisera lorsque l'utilisateur disposera des deux versions, mobile et bureautique. Ensuite, Tweetdeck gérera de multiples comptes simultanément. A la manière de l'interface de bit.ly, qui permet de tweeter sur le compte Twitter de son choix - moyennant deux clics - Tweetdeck propose enfin cette fonctionnalité ô combien indispensable. Quoi de plus pénible que de devoir se déconnecter d'une session Twitter, puis saisir un nouvel identifiant pour poster un même tweet ?

Autre avancée importante : le nombre de colonnes n'est plus limité. Voici la liste des autres nouveautés :

  • Blocage et signalement des spams (directement à Twitter)
  • Réponse à tous les utilisateurs d'un même tweet (quelques clics économisés)
  • Une colonne d'utilisateurs recommandés par Tweetdeck (les places vont valoir de l'or)
  • Un indicateur de ce qui buzz dans les colonnes (un Twitscoop personnalisé en quelques sortes)
  • La lecture des vidéos postées sur Qik et 12seconds
  • L'affichage intégré des photos postées sur Yfrog (en plus de Twitpic)
Testez gratuitement la performance de votre site web :
16juin/090

Opera Unite : un serveur dans le navigateur

Ce n'est pas la révolution annoncée, mais la firme norvégienne Opera, vient de montrer qu'il faudrait, désormais, compter son navigateur éponyme parmi les ténors du secteur. Opera 10, bien qu'encore en version beta, s'est doté aujourd'hui de Unite, un module de stockage en ligne, de partage et de travail collaboratif très séduisant... complété par un serveur web.

Premier module, File Sharing, permet de sélectionner un dossier sur son disque dur et d'en rendre l'accès public ou privé. Opera génère une URL qu'il suffit de communiquer à ses proches pour leur permettre d'accéder à vos fichiers, et ce depuis n'importe quel navigateur.

Les modules Photo Sharing et Media Player fonctionnent de la même manière, à cette différence que le service de partage musical n'autorise que le streaming des fichiers. Gros morceau, le module Web Server, permet notament de mettre en ligne un site web hébergé sur votre disque dur.

Enfin, les modules The Lounge et Fridge sont dédiés au travail collaboratif. The Lounge est un salon de conversations instantanées et Fridge, comme son nom l'indique, un frigo faisant office de bloc-notes, sur lequel collaborateurs et amis peuvent déposer des messages.

Opera est donc de plus en plus séduisant, mais il lui manque toujours une compatibilité avec les plugins de Firefox.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
11juin/091

WordPress 2.8 : plus intuitif et bien plus rapide

La nouvelle cuvée WordPress vient de débarquer. Pas de révolution pour le plus célèbre des moteurs de blog, mais tout un tas d'améliorations qui vont améliorer le quotidien de ses utilisateurs.

Tout d'abord, c'est l'ergonomie de la console d'administration qui bénéficie de multiples améliorations, notamment en ce qui concerne l'agencement des différentes zones et menus. L'administrateur peut se concocter une interface aux petits oignons, en déplaçant les différents blocs à sa guise et en déterminant le nombre de colonnes, par exemple.

Encore mieux, la gestion des widgets dans les colonnes latérales du blog gagne en fluidité. Jusqu'ici, il fallait sélectionner puis afficher la colonne de son choix (lorsque son blog en contenait plusieurs), afin d'y glisser déposer des widgets. Désormais, toutes les colonnes sont affichées par défaut, ce qui est nettement plus pratique. De plus, on peut déplacer des widgets d'une colonne à une autre.

Plus ergonomique également, la page de gestion des extensions : le nouveau WordPress facilite encore plus leur installation et leur activation. Idem pour la gestion des thèmes, puisque leur recherche et leur installation se fait désormais directement depuis l'interface de WordPress.

Enfin, WordPress 2.8 gagne nettement en rapidité de fonctionnement. Rien que pour cela, la mise à jour s'impose.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
10juin/090

Vanity URLs : qui va vous piquer votre adresse sur Facebook samedi ?

Va t'on assister à une belle bérézina du côté de Facebook samedi prochain ? Le réseau social qui aimerait bien faire tout comme Twitter, mais s'attire surtout l'ire de ses membres à chaque nouvelle mutation, a décidé de permettre à ses 200 millions d'utilisateurs de disposer d'une URL personnalisée, du type : http://www.facebook.com/demimoore. Et par extension d'un nom d'utilisateur.

Jusqu'ici, l'URL d'une page facebook - sauf à être une marque ou une célébrité et bénéficier d'un passe-droit - ressemblait à http://www.facebook.com/profil.php?234654654sds44. Pas bien pratique et tout sauf optimisé pour le référencement. La faute à Facebook qui n'a pas cru bon, depuis sa création, devoir laisser la possibilité à ses nouveaux membres de choisir un pseudo.

Les choses vont donc changer dès samedi minuit. Oui mais voilà, il existe sur Facebook un nombre important de faux membres, qui pourraient bien tenter de choisir comme pseudo le nom d'autrui ou, plus certainement, de grandes marques. Clairement, Facebook s'expose désormais au cybersquatting.

Facebook affirme avoir pris des dispositions pour éviter de type de problème, mais on a peine à les croire... Selon Blaise DiPersia, les membres inscrits après le 30 mai ne pourront pas immédiatement choisir un pseudo et disposer donc d'une URL personnalisée. C'est bien, mais cela ne concerne les cybersquatters qui auraient eu vent de l'info après le 30 mai.

Or, cela fait bien six mois, sinon davantage, que des vanity URLs existent sur Facebook. Il est peu probable que ce détail ait échappé aux cybersquatteurs qui sévissent sur le web et, de plus en plus, sur Twitter.

Bref, si samedi matin un petit rigolo vous a dérobé votre nom ou votre marque, vous pourrez toujours faire une réclamation aurprès de Facebook sur cette page. Et vous armer de (beaucoup de) patience...

EDIT : Pour choisir votre vanity URL, c'est ici : http://www.facebook.com/username/

Testez gratuitement la performance de votre site web :
8juin/090

Ursurpation d’identité : Twitter va lancer une campagne de vérification des comptes utilisateurs

Il fallait bien que ça arrive. La semaine dernière, Tony La Russa, entraîneur bien connu outre-atlantique d'une équipe de football, a saisi la justice pour exiger de Twitter la fermeture d'un compte dont il nie être l'auteur, et dont le contenu l'agace prodigieusement. Par ailleurs, c'est à Twitter que Tony La Russa réclame la réparation du préjudice qu'il dit subir.

En effet, l'un des tweets indiquait que l'entraîneur déplorait la défaite de son équipe, mais se félicitait d'avoir fait la route depuis Chicago sans accident lié à l'alcool... ni lanceur mort. En anglais dans le texte : "Lost 2 out of 3, but we made it out of Chicago without one drunk driving incident or dead pitcher".

Cette dernière allusion au décès de deux joueurs entraînés par Tony La Russa n'est pas passée, et celui-ci a donc décidé de porter l'affaire devant la justice.

En réponse, le co-fondateur de Twitter, Biz Stone, a publié un billet d'explications, indiquant d'une part avoir fermé le compte concerné, et d'autre part mis en chantier une campagne de vérification de certains comptes Twitter, opérationnelle dès l'été.  En clair, faire la chasse aux imposteurs susceptibles d'envoyer Twitter devant les tribunaux.

Car bien que les conditions générales d'utilisation du service protègent - en théorie et selon Biz Stone - Twitter dans ce type d'affaires, la multiplication de procédures telles que celle initiée par Tony La Russa génèrerait nécessairement des coûts importants de défense.

Un travail colossal attend donc l'entreprise. D'ailleurs, mystère sur la méthodologie envisagée par Twitter...

Testez gratuitement la performance de votre site web :
8juin/090

Nouveau Google Street View : ça va jazzer!

La semaine dernière, Google a annoncé la mise en place d'un nouveau système de navigation pour Street View. Pour rappel, Street View est la base de photographies à 360°, réalisées depuis des voitures, et accessible dans le service de cartographie en ligne Google Maps. Un outil extrêmement pratique pour repérer efficacement un lieu de rendez-vous ou encore pour guider quelqu'un à distance.

Jusqu'ici, la navigation n'était pas très intuitive. Pour progresser dans une rue, il fallait cliquer à de multiples reprises sur les flèches balisant cette rue, sans trop savoir où il était possible de se positionner. On effectuait ainsi des sauts se puces imprécis. Idem pour les rotations et les zooms, réalisés à la veuglette. Street View était assez fastidieux.

Depuis quelques jours, tout a changé. Le positionnement de la souris sur l'image fait apparaître des balises rectangulaires et circulaires, avec une icône invitant à y cliquer. On se prend ainsi à cliquer sur des portions d'image... que l'on aurait pas nécessairement eu idée d'explorer. En un instant, on se retrouve à regarder au travers de la fenêtre du deuxième étage ou dans le jardin d'une maison.

Très clairement, l'utilisateur du service est incité au voyeurisme. Il est donc probable que dans les semaines qui viennent, on assiste à une recrudescence des affaires de cambriolages et d'atteinte à la vie privée à cause Google Street View.

Il y a fort à parier que Google va crouler sous les demandes de retouches photos, émanant de particuliers et d'entreprises mécontents de voir leur intimité ainsi exposée. Si vous êtes concerné par ce problème, sachez que Google a mis en place un formulaire de réclamation.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
5juin/090

Google Chrome pour Linux : ne le téléchargez pas!

Google vient de le confirmer, les version Linux et Mac de Chrome verront bien le jour. Leur développement a même débuté et des pré-versions sont dores et déjà disponibles au téléchargement. Mais seulement à l'attention des développeurs, les utilisateurs lambdas étant priés de passer leur chemin pour l'instant.

Selon Google, Chromium (l'appellation de Chrome sous Linux et Mac) serait actuellement incapable de lire une vidéo Youtube ou d'imprimer quoique ce soit. Cependant, une version beta pourrait être prochainement disponible, plus fonctionnelle donc.

Etant donné le cycle infernal de développement de la version Windows, et les hautes ambitions de Google pour son navigateur web, proposer des versions pour d'autres OS était une évidente obligation. Séduire la communauté du libre pour mieux pénétrer celle du payant, voilà qui pourrait aider Google, à conditions que le développement des versions Linux soit rapide.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
4juin/092

Le New York Times se plaint de TweetDeck

Le très célèbre client Adobe AIR pour Twitter, Tweedeck, pose quelques problèmes au sein du New York Times. Pas plus tard qu'hier, le service informatique du prestigieux quotidien a envoyé un mémo interne expliquant que Tweetdeck était la cause des diminutions de performances des ordinateurs de l'entreprise. Mieux, le mémo invite les salariés à recourir à des services web - peu gourmands en ressources machine - plutôt qu'à l'application Adobe Air.

Car tout le problème est là : TweetDeck est un logiciel fonctionnant avec Air, la machine virtuelle d'Adobe. Or Adobe n'est pas réputé pour proposer des applications légères ou des plugins optimisés (c.f la lenteur de Flash sous Windows ou Linux). Ainsi, Air est un gouffre à mémoire vive et s'approprie énormément de temps processeur.

A titre d'exemple, Tweetdeck fonctionnant pendant deux jours sous Ubuntu avait réussi à consommer près de 2 Go de mémoire vive sur mon ordinateur. Exécuté sur un netbook, Tweetdeck rendait Windows... inopérant. Tout ça pour lire des messages de 140 caractères : cherchez l'erreur.

Conséquence, deux choix s'offrent aux afficionados de Twitter qui ne possèdent pas ordinateur avec deux processeurs quad core et 32 Go de mémoire vive : soit basculer vers des services web équivalents (tweetgrid.com par exemple), soit attendre qu'Adobe optimise Air.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
Page 5 sur 16« Premère...34567...10...Dernière »