Monitoring et réseaux sociaux

8oct/090

Twitter pourrait vendre l’exploitation de ses tweets à Google… et Microsoft

Testez gratuitement la performance de votre site web :

twitter-bird-googleDepuis des mois, on se demandait quels services géniaux Twitter allait bien pouvoir vendre aux entreprises pour se financer sainement. Or, cette monétisation si compliquée à élaborer pourrait bien être d'une simplicité enfantine.

L'info qui vient de tomber est si évidente qu'on en vient à se demander comment personne n'a pu la voir venir! Pourtant, depuis un an environ, on a pu voir de multiples signes avant-coureurs. Les refus successifs de Twitter d'être racheté par Facebook, puis Google (pour 500 millions et 1 milliard de dollars d'après les rumeurs). L'absence de tweets dans les résultats des moteurs de recherche de Google, Microsoft ou Yahoo. Le lancement des "recherches en temps récent" par Google enfin. Autant de signes évidents d'une alliance inéluctable entre Twitter et Google.

Sur l'absence de tweets dans les résultats de recherches de Google, Bing ou Yahoo, il est très probable que les limitations techniques de l'API Twitter - interdiction de dépasser un volume horaire de requêtes - empêchent les grands moteurs de recherches de crawler de façon massive les millions de tweets publiés chaque jour.

Or, étant donné la croissance exponentielle de Twitter, et de son contenu, les grands moteurs de recherche sont clairement arrivés à un stade où se priver d'afficher des tweets dans leurs pages de résultat, les prive également de revenus substantiels.

Que Twitter soit prêt à commercialiser l'exploitation de son flux de tweets est donc une excellente chose pour Google et Microsoft et leurs revenus publicitaires. Très bien. Mais quels bénéfices pour les internautes ?

Si les entreprises parviennent réellement à un accord et que Twitter ouvre davantage son API, nul doute que de nombreux bouleversements sont à venir. Google avec des milliards de tweets dans ses serveurs pourrait rapidement proposer lui-même des services satellites, voire les intégrer à ses services existants (GMail, Wave, Documents, Maps, etc.).

Billets similaires :

Content de cet article?

Inscrivez vous à notre fil rss!