Monitoring et réseaux sociaux

29sept/090

Fibre optique : Alcatel franchit la barre des 2 To /sec… A quoi bon ?

fibre-webL'équivalent de 400 DVDs par seconde, voici le débit vertigineux atteint par Alcatel-Lucent lors d'un test expérimental sur une distance de... 7000 km!

A en croire l'entreprise, il ne s'agirait pas d'un test avant la mise en production de matériels capables de soutenir ces débits dans un cadre industriel, mais seulement d'une démonstration technologique, censée mettre en exergue la performance sur service R&D de Lucent.

Pour autant, comment ne pas imaginer qu'une telle bande passante ne nous sera pas offerte un jour ? Collectivement bien entendu. Car n'en déplaise aux esprits chagrins, la généralisation de la fibre optique et du très haut débit est une nécessité absolue. Ne serait-ce tout d'abord que pour raccorder de manière plus équitable l'ensemble des utilisateurs à Internet (zones rurales notamment), et pour faciliter/améliorer ensuite les communications - notamment vidéos - entre eux.

Sans aller jusqu'à envisager la haute-définition pour tout le monde, la fibre optique et ses débits astronomiques devraient permettre à chacun d'envoyer en quelques secondes sur Youtube - contre une heure trop souvent actuellement - la dernière vidéo familiale issue d'un téléphone ou appareil photo. D'avoir enfin une image décente avec sa webcam sur Gmail ou Facebook (les deux géants redoublent d'ailleurs d'efforts sur ce point).

Le très haut débit pourrait aussi révolutionner l'industrie du jeu. On parle de plus en plus de cloud gaming, soit de confier le rendu 3D du jeu, non plus à la (coûteuse) carte graphique installée dans l'ordinateur de l'utilisateur, mais à un serveur distant, qui enverrait un flux vidéo HD au joueur. Cette technologie ouvrirait l'accès à un nouvel univers à des périphériques micro peu puissants, tels que les box des FAI ou les téléphones mobiles (en connexion wifi donc).

Même chose pour la distribution de contenus multimédias, films et flux HDTV en tête. Adieu saccades et buffers en perpétuel remplissage, bonjour transparence et confort d'utilisation.

De quoi rêver un peu...

Testez gratuitement la performance de votre site web :
29sept/090

Cogérer un compte Twitter en entreprise avec Cotweet

cotweetIl y a quelques mois, nous vous parlions d'Hootsuite, nouveau service Twitter qui permet à plusieurs collaborateurs de poster des messages en utilisant l'un des Twitter de leur entreprise, sans pour autant en posséder les droits d'administration.

Cotweet est une alternative bien plus séduisante. Et pour plusieurs raisons. Tout d'abord, l'interface de Cotweet est d'une ergonomie vraiment intuitive. Ensuite, il est possible d'utiliser simultanément jusqu'à 6 Twitter différents (et d'en suivre les updates, DM, etc.). Ou encore de programmer l'heure de publication des tweets, voire d'être averti par email de messages privés ou directs envoyés par Twitter interposés.

Un excellent outil. A découvrir.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
28sept/090

Meilleure gestion des libellés dans Gmail

gmail-libelles-non-lusDepuis plusieurs semaines, la barre latérale du webmail de Google a changé d'apparence. Afin de gagner de la place, seuls les éléments les plus utilisés (dossiers, libellés, contacts) y apparaissent. Et ce afin de ne pas reléguer trop bas les différents widgets installés par l'utilisateur.

Google vient néanmoins de procéder à quelques ajustements pour les libellés. Jusqu'ici, une poignée était affichée en permanence et sans discernement. Désormais, il est possible de n'afficher que ceux dont les messages reçus n'ont pas encore été lus.

Lorsqu'il n'en existe pas, aucun libellé n'est affiché. Il faut alors développer le menu et tous apparaissent dans la même liste. C'est infiniment plus pratique.

Il ne s'agit pas d'une amélioration intégrée d'office à Gmail, mais d'une option activable au travers du Lab (menu paramètres puis Labs, ou cliquer sur la fiole verte sur la page d'accueil).

Testez gratuitement la performance de votre site web :
25sept/090

Pingwy sur Twitter cette semaine

Remplis sous: Actus Aucun commentaire
Testez gratuitement la performance de votre site web :
24sept/0916

Nouveau Google Picasa 3.5 : (geo)tags et reconnaissance faciale au programme

Google s'apprête à lancer une nouvelle version de son logiciel de gestion et de mise en ligne d'images, Picasa. Si l'interface web de Picasa permettait déjà d'ajouter des mots-clés aux photos mises en ligne, cela manquait au logiciel dans sa version 3.0.

Désormais, il est possible de taguer ses photos offline et d'uploader images et tags simultanément. Pour bien faire, Google a effectué une intégration efficace de Google Maps, puisque l'utilisateur pourra avec Picasa 3.5 geomarquer chacune de ses photos sans recourir au programme Google Earth.

Enfin, pour faciliter l'attribution de tags par lot, Picasa 3.5 proposera la reconnaissance faciale.

Dommage toutefois que la qualité et l'ergonomie de l'interface web de Picasa reste encore très en deça de celle de Flickr.

http://googlephotos.blogspot.com/2009/09/announcing-picasa-35-now-with-name-tags.html
Testez gratuitement la performance de votre site web :
23sept/091

Ne pas mesurer le ROI de sa communication sur le web : c’est grave ?

communication-roiL'info vient de Mashable, site référence s'il en est en matière de réseaux sociaux aux Etats-Unis. Selon une étude menée par Mzinga and Babson Executive Education, 84% des entreprises ayant entrepris de communiquer sur Internet - et les réseaux sociaux donc - ne mesureraient pas le retour sur investissement de leurs campagnes numériques.

Le chiffre a de quoi surprendre quand on connaît la propension, outre-atlantique, à tout mesurer et à ne jurer que par les diapositives Powerpoint bardées de stats et de graphs.

Sauf que mesurer le ROI d'une communication en ligne, c'est tout sauf évident. Les indicateurs sont très nombreux (analytics pour les sites web /blogs /tweets /URLs courtes, etc.) et la centralisation de leurs données nécessite de mettre en place des outils spécifiques. Voire de les acheter. En outre, ce travail de contrôle est excessivement consommateur de temps, donc également coûteux.

Pour autant, on imagine mal une entreprise immergée dans le web social ne pas surveiller tout un tas d'indicateurs liés à ses différentes actions marketing. Simplement, il ne peut exister sur le web de formule empirique pour afficher un taux de ROI au beau milieu d'un tableau de bord. Constater que sa dernière vidéo virale a été vue par 3 millions de personnes sur Youtube, n'est-ce pas amplement suffisant ?

Quid en tout cas des 16% d'entreprises (prétendûment) capables de mesurer le ROI de leur communication sur Internet...

Testez gratuitement la performance de votre site web :
22sept/090

Bit.ly devient le premier raccourcisseur d’URLs et permet l’envoi de fichiers avec Twitter

bitly_trafficLe service historique de raccourcissement d'URLs, tinyurl.com, vient de perdre son leadership, au profit de bit.ly. Rien d'étonnant à cela, d'une part au regard des fonctionnalités avancées que propose bit.ly (analytics notamment), et d'autre part parce que Twitter l'utilise comme raccourcisseur par défaut depuis plusieurs mois.

Pour vraisemblablement marquer le coup, bit.ly vient d'ajouter de nouvelles fonctionnalités à son service. Désormais, il est possible d'envoyer des images, des animations flashs ou des vidéos avec un tweet. Chaque fichier est hébergé sur la plateforme de partage yfrog.

Les types de fichiers supportés sont les suivants : jpg, png, gif, bmp, tiff, swf, flv, pdf, mp4, mov et avi.

Enfin, selon des chiffres datant du mois d'août, près de 6 millions d'utilisateurs feraient confiance à bit.ly pour raccourcir leurs URLs.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
21sept/090

Migration houleuse entre Exchange et Gmail

GMailA quoi cela sert de s'abonner à Google Apps si, à la moindre migration de comptes email, Google se prend les pieds dans le tapis et envoie des messages à de mauvais destinataires ?

C'est certainement la question qu'ont dû se poser les responsables informatiques de l'université de Brown aux Etats-Unis. Bien décidés à quitter Microsoft et son système de messagerie interne Exchange, pour le très branché et in the cloud Gmail.

Lors de la migration, 22 élèves ont reçu les mails d'autres étudiants qui ne leurs étaient pas adressés. Fort heureusement, aucune fuite vers des tiers n'a été déplorée.

L'incident semble être lié à l'outil de migration utilisé par Google. Selon l'université, les comptes concernés ont été désactivés et le bug réparé.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
21sept/090

Coup de génie chez Google avec le rachat de reCAPTCHA

recaptchaGoogle s'offre la société reCAPTCHA, bien connue pour ses textes alambiqués qu'il est demandé de déchiffrer et de recopier pour s'inscrire à tout un tas de services en ligne - l'objectif étant d'évincer les robots de spam.

Bien que Google utilise déjà pour Gmail ou Blogger ces fameux captchas, son moteur de génération de pictogrammes n'était pas bien évolué, bien moins que ceux de reCAPTCHA.

L'optique de Google dans ce rachat n'est pas tant d'améliorer la lutte contre le spam que de profiter de la technologie et du savoir faire avancés de reCAPTCHA. Et le fait que les pictogrammes de reCAPTCHA ressemblent beaucoup à des des caractères mal imprimés sur un papier très abîmé n'est pas un hasard fortuit.

En effet, Google rencontre des problèmes d'OCR avec de nombreux livres à numériser pour Google Books.

Avec l'acquisition et l'intégration de la technologie de reCAPTCHA, Google va pouvoir soumettre de véritables extraits de livres anciens aux utilisateurs de ces services, et ceux-ci réaliser l'OCR manuelle des ouvrages récalcitrants.

Absolument génial!

Remplis sous: Uptime Aucun commentaire
Testez gratuitement la performance de votre site web :
21sept/090

Les Google Docs bientôt dans les résultats de recherche

google-docsC'est une opération à hauts risques que Google s'apprête à lancer, avec le passage à la moulinette de ses robots de l'ensemble des Google Documents créés par ses utilisateurs. Lettres, rapports, tableaux, graphiques, présentations, formulaires : tout ce vous avez importé depuis Office ou créé directement avec Google Documents sera bientôt indexé par les moteurs de recherche de Google.

Faut-il en avoir peur ? A notre avis, oui! Evidemment, seuls les Google Docs rendus publics et par ailleurs linkés depuis un site web seront indexés. L'ennui, c'est que l'interface de Google Documents n'indique pas spontanément quels fichiers sont publics. Problème.

De deux choses l'une, soit Google fait en sorte qu'en un coup d'oeil tout utilisateur puisse voir lesquels de ses documents sont publics, soit il faudra avoir bonne mémoire et être très vigileant. Imaginez une feuille de calcul publique et partagée depuis des mois avec plusieurs collègues de travail : s'il advient que l'un deux fasse une mauvaise manipulation et publie des données sensibles, c'est toute la stratégie d'une entreprise qui peut s'en trouver compromise.

M'est avis que la grande majorité des utilisateurs de la suite bureautique en ligne de Google ont davantage intérêt à cacher les documents qu'ils produisent qu'à les exposer sur Internet. En tout cas, cette annonce fleure bon les erreurs à répétition et les catastrophes en série...

Testez gratuitement la performance de votre site web :
Page 1 sur 3123