Monitoring et réseaux sociaux

27fév/090

Ubuntu 8.10 ou 9.04 pour le week-end ?

La première livrée 2009 d'Ubuntu ne sera disponible qu'en avril (le 23), mais un coup d'oeil sur sa pré-version n'est pas inutile. Et ce d'autant que l'Alpha 5 est disponible depuis peu.

Pour rappel, Ubuntu est la distribution Linux pour les entreprises et le grand public la plus en vogue actuellement. Très simple et extrêmement rapide d'installation, elle permet de disposer immédiatement d'un environnement de travail très ergonomique, efficace et complet. Plus souple et robuste que Windows, Ubuntu est en outre affublée d'un bureau 3D époustouflant - grâce au moteur graphique Compiz.

Au chapitre des nouveautés de cette Alpha 5, tout d'abord d'excellentes performances, avec un gain de l'ordre de 20% par rapport à la version actuelle (8.10), laquelle n'est pourtant pas lente. Le temps de démarrage du prochain Ubuntu sur un Netbook Samsung serait de 20 secondes, contre 28 à l'actuelle version. Une paille.

La liste des nouveautés de la version 9.04 peut être consultée ici.

Si vous voulez essayer Ubuntu, ne serait-ce que dans sa version actuelle, il suffit de télécharger son image CD, de la graver, puis de redémarrer votre ordinateur afin de l'utiliser. Aucune modification de votre système d'exploitation, ni de vos données ne sera opérée. Bon test.

Remplis sous: Uptime Aucun commentaire
Testez gratuitement la performance de votre site web :
27fév/092

Youtube : un service pour télécharger les vidéos HD

L'apparition des vidéos en haute définition (720p en Mpeg-4.10/h264) sur Youtube met en défaut les performances du lecteur Flash d'Adobe. Rares sont les internautes capables de visionner les contenus HD de Youtube sans connaître, d'une part des interruptions dues aux exigences plus élevées en bande passante, et d'autre part des saccades pendant la lecture. En outre, une fenêtre de navigateur se prête mal à la lecture d'une vidéo de 1280 pixels de large.

Aussi, la solution pour profiter des vidéos en haute définition de Youtube dans de bonnes conditions, reste de les télécharger. Leur lecture par un logiciel approprié se fait alors beaucoup plus facilement.

Il y a quelques semaines, nous évoquions la possibilité d'ajouter les lettres PWN juste avant "youtube" dans n'importe quelle URL du site, afin d'en télécharger la ou les vidéos. Mais ce service était limité à deux niveaux de qualité : basse et haute. KeepHD.com va plus loin et propose de télécharger en plus, les formats 3GP (pour téléphones mobiles) et haute définition. Une excellente initiative.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
26fév/091

Gmail : sélection multiple et barre de progression pour les pièces jointes

Pour se faire pardonner son récent plantage, Google flanque Gmail d'une nouvelle fonctionnalité, plus pratique que celle présentée hier. Désormais, il est possible de sélectionner plusieurs fichiers à envoyer en pièces jointes, et ce, en une seule fois.

Exit donc l'obligation de choisir un à un les fichiers. Mieux, des barres indiquent dorénavant la progression de l'ajout des pièces jointes à l'email. Bien pratique, puisqu'il fallait jusqu'alors patienter sans savoir si le transfert s'effectuait correctement. Espérons que cette fonctionnalité sera rapidement disponible sous Linux, ainsi que pour envoyer des photos via l'interface web de Picasa.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
26fév/090

Google s’invite chez Twitter

Le crash de Gmail, il y a deux jours, aura eu au moins deux conséquences positives. Tout d'abord, Google s'est aperçu que sa communication de crise était perfectible. Ensuite, il en a tiré - intelligemment - les conséquences.

En effet, si les dysfonctionnements de Gmail étaient ennuyeux, la grande difficulté pour ses utilisateurs à obtenir des informations sur l'incident en cours l'était bien davantage. Hormis un message laconique sur la page de support de Gmail et un billet guère plus informatif sur son blog, les utilisateurs de Gmail n'avaient pas grand chose à se mettre sous la dent.

La blogosphère et la "Twittosphère" surtout s'en sont d'ailleurs largement émues. Et Google n'y est pas resté insensible, qui a ouvert (ou activé) ce matin un compte... chez Twitter. Au delà de mettre en place une communication fortement interactive et en temps réel sur Twitter, Google va certainement vouloir en contrôler le buzz en cas d'incident.

En effet, il est fort probable que la création du hashtag #gfail (mot-clé accompagnant souvant un tweet sur un sujet viral ou générique) ait déplu à Google. Dorénavant, l'entreprise pourra prendre l'initiative de créer un hashtag moins péjoratif. Bref de soigner sa communication de crise.

Outre le compte Twitter @google, le moteur de recherche a mis en place une page web sur son site, qui présente l'état de ses services (Mail, Calendar, Docs, etc.), ainsi qu'un historique de leur santé. On y apprend que ce matin, Google Calendar a été inacessible pour un petite frange d'utilisateurs. La page indique qu'un flux RSS sera prochainement disponible.

Encore un petit effort et Google nous fournira peut-être l'uptime réelle de ses services...

Testez gratuitement la performance de votre site web :
25fév/092

Gmail optimise… son onglet

Amélioration très pratique dans Gmail, avec la disponibilité d'une nouvelle fonction permettant d'afficher le nombre d'emails non lus présents dans la boite de réception, directement dans le titre de l'onglet de nos navigateurs.

Tweak Title, c'est son nom, s'active dans le Lab de Gmail. Pour y accéder, il faut basculer temporairement la langue d'affichage vers l'anglais US, puis cliquer sur l'icône représentant une petite fiole verte, tout à côté du lien Settings sur la page principale.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
25fév/090

Google App Engine devient payant

La plateforme de conception et d'hébergement d'applications web de Google va réviser son quota de gratuité le 25 mai prochain, et introduire une tarification de ses services.

A cette date, les développeurs utilisant les ressources matérielles de Google, seront dorénavant limités à 6h30 de temps processeur et 1 Go de bande passante, par jour.

Au delà, l'heure de temps processeur consommée sera facturée 0,10 $, le giga-octet de bande passante utilisée entre 0,10 et 0,12 $ et le giga-octet d'espace disque 0,15 $. Sur ce dernier point Google a décidé de doubler le quota d'espace disque gratuit en le portant à 1 Go.

Le chiffre d'affaires généré par cette tarification devrait apporter à Google des revenus substantiels, tant ses APIs sont largement utilisées.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
25fév/090

Plantage de Gmail (suite) : un serveur européen en cause

Acacio Cruz, responsable de la fiabilité de Gmail chez Google a livré hier soir, les explications sur le dysfonctionnement du webmail. En cause, un nouveau code censé permettre, lors des sauvegardes de routine, le transfert des données des utilisateurs vers le serveur le plus proche d'eux géographiquement.

C'est en Europe que l'incident se serait produit, où un serveur aurait cédé sous une trop forte charge, provoquant une réaction en chaine et un plantage mondial. Google affirme avoir corrigé le code et serait en train de procéder à son déploiement.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
24fév/093

Plantage de Gmail : un excellent coup de pub (sponsorisée)

Quand on est concurrent de Gmail et que celui-ci vient à tomber en carafe pendant plus de deux heures, il serait idiot de ne pas en profiter. C'est ce que n'a pas manqué de faire LCN, en achetant à Google un lien sponsorisé vantant la fiabilité de... son service d'hébergement de messagerie. Cocasse! En effectuant la recherche "gmail down" dans le moteur de recherche de Google, LCN apparaissait ainsi en première ligne.

Voilà qui n'est pas sans rappeler l'affaire qui a opposé le site Terres d'aventures à Google, justement, ce dernier ayant été condamné par un tribunal français à dédommager le premier, en raison de l'affichage de liens commerciaux d'un concurrent dans les résultats de recherche visant les mots-clés "Terres d'aventures".

Tout aussi inspiré, le site craftbarrow.com, qui commercialise des accessoires de fête, a également acheté un espace publicitaire invitant à venir faire quelques emplettes chez lui, le temps que Gmail redémarre. Pathétique en revanche, un Google group nommé Gmail-down a vu le jour pendant 25 minutes, qui ne contenait que des images à caractère pornographique.

En réalité, Gmail n'a pas complètement cessé de fonctionner. C'est ce que l'on pouvait apprendre en lisant pêle-mêle les milliers de tweets consacrés au dysfonctionnement de ce matin. Seule la passerelle du webmail était arrêtée, les accès au travers des protocoles POP et IMAP étant eux fonctionnels. Il suffisait donc de paramétrer un quelconque logiciel de messagerie (Outlook, Thunderbird, Opera, etc.) pour accéder à Gmail. Idem pour le service de discussion instantanée, Gtalk, dont le serveur a continué de fonctionner sans encombre et permettait de dialoguer avec ses contacts Gmail.

A l'heure actuelle, Google n'a pas encore expliqué les causes de cet incident. A suivre.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
24fév/090

Un outil pour réaliser des instantanés de pages web

Vous devez réaliser la veille d'un site Internet ou effectuer le suivi d'une page en particulier ? BackupURL peut vous intéresser. Ce service minimaliste invite à saisir l'URL d'une page web, qu'il se charge de sauvegarder dans son état du moment (hors contenu flash embarqué). BackupURL fournit ensuite une nouvelle URL, qui pointe vers une page conforme à l'original, consultable à tout instant. Cette dernière est hébergée sur les serveurs de BackupURL et, de surcroît, datée. Pratique pour garder des traces ou apporter la preuve du contenu d'une page web.

Testez gratuitement la performance de votre site web :
23fév/090

PC : Google Android pour contrer Windows 7 ?

Le constructeur Taiwanais vient d'annoncer qu'il commercialisera cette année des téléphones et des ordinateurs propulsés par le système d'exploitation de Google, Android. S'il n'y a rien de très surprenant à voir Asus emboîter le pas de HTC - l'OS de Google abaisserait le coût de fabrication des téléphones de 20% - l'annonce d'un portage d'Android vers le monde PC est plus surprenante. Mais pas aberrante...

Tout d'abord, associer - même indirectement - le nom de Google à un ordinateur ne peut être qu'une bonne chose, en terme d'image de marque. Ce serait même un redoutable coup marketing... Pour les distributeurs spécialisés, faire l'article d'ordinateurs "Google" serait assez simple : les clients pourraient être rapidement conquis par la perspective d'acheter un PC "forcément" hautement compatible avec les services de Google. On ne vendrait plus sur les moquettes du Linux, mais du Google!

Ensuite, il n'existe pas vraiment de distribution Linux adaptée aux Netbooks et autres NetPC. Lors du lancement de l'eeePC, Asus avait initialement commercialisé celui-ci avec une distribution nommée Xandros. Véritablement optimisée, elle offrait des performances supérieures à Windows XP, OS désormais le plus répandu sur ce type d'ordinateurs. Son développement n'ayant pas perduré, les performances des Netbooks - et des ordinateurs à base de plateforme Intel Atom - ont sensiblement décru. Aussi serait-il judicieux pour Asus de proposer un Android version PC plus performant que Windows XP.

Enfin, Android sur PC permettrait d'abaisser les coûts de fabrication des Netbooks. Ce n'est pas tant que Windows XP soit très coûteux à intégrer (à priori une trentainte d'euros), mais Windows 7 le remplacera nécessairement et son tarif ne peut être que plus élevé. Asus anticipe ainsi vraisemblablement ce coût supplémentaire, dans un contexte économique délicat.

Asus avait déjà fait mouche avec l'eeePC et créé le marché des PC ultra low-cost, peut-il enfoncer le clou grâce à Google ?

Remplis sous: Uptime Aucun commentaire
Testez gratuitement la performance de votre site web :
Page 1 sur 41234